Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une colère grandissante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mylena

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/02/2017

MessageSujet: Une colère grandissante...   Dim 9 Juil - 13:31

Je poussai un puissant cri de rage, avant de lancer un vase contre le mur de pierres. Depuis deux mois, mon mari me confinait à mes appartements. Je n'en pouvais plus. Il ne me laissait même pas voir mes enfants, de peur que je les emporte dans ma magie supposément noire. Il ne comprenait rien à rien. Nathan n'était pas fait pour être chef des Chevaliers, et il n'avait pas le droit de s'interposer dans une exécution royale. Que cette femme soit ou non enceinte, elle avait tué des centaines de personnes, donc sa vie et celle de son futur enfant n'étaient rien comparativement à ce qu'elle avait fait. Ce n'était pas pour rien que j'avais changé les lois dans ce royaume, afin de les adapter un peu comme celles de la Forêt Interdite. Mon mari ne s'y était jamais opposé. Du moins, jusqu'à ce que ça touche son petit Nathan adoré. Je ne comprenais pas ce qu'il lui trouvait. Tant qu'à moi, je confierais la garde de cette armée à Arya ou Jessamine. Elles n'étaient pas les femmes les plus douces, et c'était exactement ce qui faisait d'elles de bonnes leaders. Malheureusement, Nathan avait gagné le vote lorsqu'il fut adoubé et il détenait également les faveurs du roi. J'irais même jusqu'à dire qu'ils étaient de très bons amis. Et ça m'agaçait. 


Je commençai à sangloter, réalisant que le vase que je venais de jeter au sol était celui que Gwendolène m'avait fait lorsqu'elle était plus jeune. Je m'agenouillai tout près, avant d'agiter mes mains afin de le réparer magiquement. Je le reposai sur son socle. C'est alors que trois petits coups résonnèrent contre ma porte.


- Majesté, s'exclama alors le soldat qui gardait l'entrée de ma chambre. Vous avez de la visite. 


Je me relevai aussitôt, enlevant la poussière sur ma robe. La porte s'ouvrit, et je fus surprise de voir mon amie Arya. Aussitôt que la porte se referma derrière elle, je me jetai dans ses bras. 


- J'en peux plus d'être enfermée ici, grognais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Une colère grandissante...   Mar 11 Juil - 0:30

Deux longs mois s'étaient passé depuis la fameuse chicane entre Nathan et la souveraine d'Émeraude. Bien sûr, n'ayant pas la langue dans ma poche, je lui avais fait part de mon opinion. J'adorais Aden, mais sa femme était une criminelle. Elle avait tué de nombreux hommes, femmes et enfants. Alors peu importe qu'elle soit enceinte ou non, sa peine était méritée. Je fus réprimandée, comme à l'habitude.


Enragée que personne ne soit de mon côté, je m'étais isolée des autres Chevaliers. Personne n'osait me déranger, en fait qui voulait se frotter à moi? J'étais toute petite, mais extrêmement vicieuse et dangereuse. Si bien qu'un jour, mes pas m'avaient menés aux appartements de la Reine Mylena, sans vraiment le savoir. J'avais fini par entrer et lui parler, elle aussi était isolée. Le Roi Allanon l'avait fait confiner à ses appartements, sans la permission de voir ses enfants.


Puisque je ne m'entraînais pas aujourd'hui, j'enfilai une robe simple de couleur verte pâle et laçai une paire de sandales à mes pieds. Je sortis, en catimini, de ma chambre de l'Aile des Chevaliers et me rendis vers les appartements de ma Reine, tout en prenant soins de bloquer mon énergie, ma présence et mes pensées. Les seules sachant briser mes murs étaient Célestia, Désirée et Ellana, car leur sang de fées leur donnaient un certain sens de plus par rapport à moi. Les deux dernières ne m'inquiétaient pas, puisqu'elles m'évitaient comme la peste et Célestia, elle, était alitée.


Je tournai le corridor et arrivai devant le garde, qui surveillait la porte de Mylena. D'un seul regard de ma part, il comprit que je voulais voir la reine. Ce dernier cogna trois coups et m'annonça. J'entrai, sans lui lancer un regard et le laissai fermer la porte dans mon dos. Je fixai le visage de ma nouvelle amie, je compris qu'elle avait pleuré. Mylena se jeta dans mes bras et me serra contre elle.  Je n'étais pas du tout friande des calins, mais la laissai faire.


- J'en peux plus d'être enfermée ici, lança-t-elle.


Je brisai l'étreinte et levai un sourcil. Rien ne la retenait ici, elle était plus forte que tous les Chevaliers réunis. Je posai une main amie sur son épaule, adoucissant mon regard au maximum. Je pris sa main et l'entraînai vers le petit salon, afin d'être bien loin des oreilles du garde. Je la fis asseoir dans son fauteuil favori et pris place à son côté .


- Rien ne te retiens ici, ma chère, dis-je de ma voix douce. Aucune magie, ni force humaine.


Ma main tenait toujours la sienne, il n'y avait qu'avec elle que j'étais un minimum amicale. Peut-être parce qu'elle avait toujours voulu que je sois chef au lieu de Nathan. Mais diriger l'armée d'Émeraude ne m'intéressait pas du tout, surtout avec la bande d'enfants de garderie qui formaient la dîte armée.


- Sa Majestée devrait se considérer chanceux de vous avoir et pourtant, il vous traite comme une moins que rien, dis-je. Tu mérite mieux que cela. Il doit y avoir un moyen de le détrôner et vous donner les rennes d'Émeraude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une colère grandissante...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colère.
» La colère d'un père
» La colère de Guy Boucher
» Noyer sa colère dans l'alcool est tout un art voyons.
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Château :: Appartements royaux-
Sauter vers: