Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie parfaite - Kaleb (reprise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adalyne

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Une vie parfaite - Kaleb (reprise)   Dim 17 Avr - 21:11

J'étais totalement ridicule. Ma première grossesse m'avait rendu si heureuse, je ne comprenais pas pourquoi le fait de porter un autre enfant ne me faisait pas le même effet. Je tentais de creuser dans ma mémoire, mais rien ne me venait en tête. Absolument rien. Comment cette potion n'avait-elle pas pu fonctionner ? Pourtant, Flora m'avait assuré que ça fonctionnerait, peu importe ce qui se passait. Sauf... Sauf si cet enfant était destiné à naître. Cependant, je ne pouvais pas vivre avec la simple idée de mettre au monde un enfant dont c'était la destinée. Je ne comprenais pas. Sans doute son âme soeur était déjà présente, ou peu importait. Mais j'avais peur. Peur qu'il se soit passé quelque chose avec un autre homme sans que je ne m'en rende compte. Plus mes pensées défilaient, et plus certaines conclusions plausibles me venaient à l'esprit. En effet, Kira, la soeur d'armes à Santo, avait déjà tombé enceinte dans ses rêves. Peut-être m'était-il arrivé exactement la même chose ? Il m'était malheureusement impossible de le savoir. 


Je sentis soudainement mon mari mettre une protection magique sur la pièce. Il sentait ma détresse, ce qui voulait dire que j'extériorisais trop ma magie, et ce bien malgré moi. Je me mordis la lèvre inférieure, sachant que mes frères et soeurs d'armes avaient probablement déjà ressenti ma panique. Mais ils savaient également que Kaleb était toujours à mes côtés, et qu'ils n'avaient donc pas à s'en faire. 


Ada, commença mon époux avec une tendresse qui lui était inhabituelle. Flora m'a dit que l'alcool pouvait annuler les effets de ta potion. Ton enfant pourrait être de moi. Rappelle-toi, il y a trois mois, dans le hall...


Je ne le savais que trop bien. Mais jamais je n'avais cru que la potion puisse perdre de ses capacités ainsi. Mais lui, le croyait-il ? Croyait-il ce que la magicienne lui avait dit ? Je me branchai discrètement à ses pensées, afin d'en découvrir les plus sombres recoins. Je fus surprise de découvrir que même si cet enfant n'était pas réellement le sien, qu'il s'en fichait totalement. Bien des hommes auraient pété un plomb, certains même avaient tué leur femme pour moins pire que ça. Mais pas Kaleb. Il était pacifique, et malgré sa difficulté à le prouver, il était rempli d'amour, et ce jusque dans les moindres recoins de son âme. 


Kaleb me lança soudainement une nouvelle vague d'amour, qui me détendit aussitôt. Il me ramena de nouveau contre lui afin de me rassurer. Je poussai un léger soupir, visant à me calmer. J'étais capable de savoir de qui était cet enfant, ma magie me le permettait. 


- Je suis heureux avec toi, me murmura soudainement mon mari. Je sais que je ne le montre pas, je ne sais pas vraiment comment.


Je souris discrètement. Je le savais. Mais mes crises d'angoisse à son sujet s'expliquaient maintenant. J'étais enceinte de trois mois. Kaleb se saisit doucement de mon visage, afin de m'embrasser tendrement. Je me laissai enivrer par les sensations, ressentant la soudaine envie de faire l'amour avec mon époux. Je ne me souvenais pas de la dernière fois, et les distances que nous avions prises l'un de l'autre ne me plaisaient guère. J'allais remédier à cela, et plus qu'immédiatement. Avant, je devais simplement me rassurer moi-même. Je fermai les yeux, afin d'aller fouiller l'ADN du petit embryon en moi. Je ressentis ma propre énergie, mais également celle de Kaleb.


Je t'aime, me murmura-t-il au creux de l'oreille. 


Je grimpai aussitôt sur ses cuisses, armée d'un magnifique sourire. Je m'étais encore une fois emportée pour rien. Je m'emparai amoureusement des lèvres de mon époux, les embrassant avec passion et tendresse. Je me rappelais la première fois que nous avions fait l'amour... Il était si raide, tellement pas dans son élément que je m'étais demandée comment les Elfes se reproduisaient-ils. C'était de la même façon que les humains, à une différence près. Le peuple des forêts avait des relations sexuelles uniquement afin d'avoir des enfants. Ils n'y voyaient aucun plaisir. Lentement, c'était vers cela que j'avais tenté d'emmener mon époux. Maintenant, le simple fait de nous embrasser le mettait en érection. 


Il est de toi, minaudais-je entre deux baisers. 


Je me levai lentement, l'entraînant avec moi vers le lit. Je me couchai lentement sur le dos, le laissant grimper par-dessus mon corps. Mes bras se glissèrent derrière sa nuque et je m'emparai de nouveau de ses lèvres, avec plus d'ardeur, cette fois-ci. 


Je t'aime aussi Kaleb, chuchotais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 20/04/2016

MessageSujet: Re: Une vie parfaite - Kaleb (reprise)   Sam 28 Mai - 17:21

Ada grimpa sur mes cuisses, un beau sourire éclairait son visage parfait. Ses lèvres vinrent se presser contre les miennes, avec la passion et tendresse; que je lui connaissais si bien. Chaque baisers était pour moi une nouvelle découverte, une sensation que je ne connaissais pas. Si notre première fois était un fiasco monumental, maintenant, nos corps ne faisaient qu'un et nous faisions l'amour plusieurs fois par jour. Adalyne caressait toujours ma bouche avec la sienne, lorsque je sentis mon sexe se durcir et se tendre dans mon pantalon.


- Il est de toi, mumura-t-elle.


Avec grâce, mon épouse se leva et me guida vers notre lit. Je la laissai s'étendre sur le dos, avant de grimper par-dessus elle. Ses mains vinrent se placer sur le derrière de ma nuque et ses lèvres reprirent les miennes. Nos baisers se faisaient de plus en plus fiévreux. J'avais très envie d'elle.


- Je t'aime aussi Kaleb.


Aimer était encore nouveau pour moi, mais je ressentais des sentiments très fort à son égard. Et pour une des rares fois, je me laissai aller. Mes lèvres glissèrent de sa bouche vers son cou, où je mordillai sa peau sensible. Mes mains grimpèrent sur ses épaules, afin de défaire les sangles de sa cuirasse, que je jetai au sol; une fois détachée. Je fis glisser mes mains sur sa tunique, jusqu'aux lacets de son pantalon, pour les défaire rapidement et les lancer dans un coin. J'eus un petit sourire moqueur, sachant qu'Adalyne adorait que je prenne les devants.


- Je veux une fille, dis-je, tout bas.


J'aidai ma femme à se redresser, en position assise, pour l'embrasser à pleine bouche. L'idée d'être une deuxième fois père, avait fait effacer tous mes doutes par rapport à mon marriage. C'était bien clair maintenant, je ne voulais pas passer ma vie sans Ada. Je l'aimais. D'un mouvement rapide, je débarrassai Adalyne du reste de ses vêtements et la repoussai sur le matelas. Je me frayai un chemin de baisers, de son cou, entre ses seins rebondis et jusqu'à son bas ventre. Mes lèvres se pressèrent sur son intimité et ma langue alla titiller son petit bouton de chair.


- Ada...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalyne

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Une vie parfaite - Kaleb (reprise)   Mar 5 Juil - 15:46

Étrangement, j'avais peur. Peur de devoir élever un deuxième enfant. Je n'étais pas la mère idéale, loin de là. Je n'étais jamais au château, et mon groupe de patrouille était dans le royaume le plus éloigné d'Émeraude. Bien sûr, avoir des enfants semi-elfes garantissait leurs pouvoirs magiques, donc la communication par les pensées, mais ce n'était pas du tout la même chose que de les voir en vrai et de les serrer dans mes bras. J'avais d'abord vécu cette séparation avec mon mari. Maintenant, c'était avec mon fils. Je ne voulais pas vivre cela une troisième fois. Pourtant, je savais que Kaleb en avait besoin. Il aimait Santo, mais j'avais l'impression que ce n'était pas suffisant. En fait, ce n'était plus suffisant depuis que notre fils avait commencé ses études magiques afin de devenir écuyer. Ses journées commençaient à être longues, seul. Mais je n'avais pas le choix. Ce bébé était déjà en route, et je serais incapable de mettre un terme à ma grossesse.


Alors que mes yeux commençaient à se remplir de larmes, mon époux laissa mes lèvres afin de descendre en une file de baisers au creux de mon cou. Sous ses caresses et son amour, mes inquiétudes s'envolèrent. Même si je ne pouvais pas être toujours présente, mes enfants avaient le meilleur père d'Enkidiev. Rapidement, Kaleb me retira ma cuirasse et mon pantalon. Enfin. Je n'avais plus à le provoquer pour pouvoir faire l'amour avec lui. 


- Je veux une fille, murmura-t-il, tout bas.


C'était possible. Je pourrais demander à Flora de me préparer une potion qui aiderait le foetus à se définir en sexe féminin, mais je ne savais pas si c'était une bonne idée. Tuerais-je une âme, si mon enfant était destiné à être un garçon? 


Lentement, Kaleb m'aida à me mettre en position assise, alors qu'il était toujours par-dessus moi. Je n'avais pas très envie de faire l'amour, mais pour une fois que mon époux prenait les devants, j'allais me laisser combler. Ses baisers étaient de plus en plus passionnés, torrides, aimants. Il avait maintenant ressenti ce que moi je ressentais pour lui depuis le tout début. Il ne me restait plus aucun vêtement, et j'étais à nouveau couchée contre le lit de plumes. Kaleb parsema mon corps de baisers, jusqu'à en arriver jusqu'à mon intimité. Il allait remonter, jamais sa bouche ne franchissait cette limite. Jamais il n'avait été capable de me faire l'amour oralement. C'était quelque chose qui n'existait pas chez les Elfes. Je fus donc fortement surprise lorsque sa bouche se posa sur mon petit bouton de chair. Cependant, je poussai un léger gémissement, mes yeux se fermant d'eux-mêmes. Il était doué, même si c'était la première fois qu'il s'exécutait. 


- Ada... souffla mon amant.


Mes mains allèrent se saisir de la couverture qui était sous nous, alors que mes jambes s'écartaient sous les pulsions et le plaisir. J'en voulais plus, beaucoup plus. Habituellement, nos baises étaient discrètes, courtes. Et on faisait le tout en une seule et unique position, le classique, quoi. Aujourd'hui, je voulais qu'il expérimente. Aujourd'hui, je voulais qu'il aime le sexe. Et je voulais qu'il m'en redemande sans cesse. Je voulais qu'enfin, notre couple soit plus qu'une liaison magique, mentale, émotionnelle. Je voulais que notre relation soit également physique, et pas seulement pour faire des petits Santo tout mignons. Et pas seulement lorsque j'étais saoule et que je le forçais pratiquement. Mais non. J'avais jamais violé mon mari. Ben, pas vraiment. 


- Ka... Kaleb, haletais-je entre deux petits cris.


Rapidement, le plaisir grimpait en moi. Un plaisir comme je n'en avais jamais ressenti. J'allai l'agripper par le collet de sa tunique afin de le ramener vers moi. Je plongeai mes yeux pâles dans ses yeux de feuilles. Au lieu de délacer sa tunique et de la lui retirer, comme je le faisais habituellement, je déchirai le tout. Je baissai ses pantalons, jusqu'à la mi-cuisses, simplement pour avoir accès à son membre. Lorsque je le vis se tendre devant moi, je ne pus m'empêcher de le désirer encore plus. 


- Prends-moi par en arrière, lui susurrais-je au creux de l'oreille. 


Ah et puis merde ! Je le poussai brusquement, afin qu'il se retrouve sur le dos. Cette situation était très inhabituelle. Et comme son visage n'affichait aucune émotion, je ne savais pas ce qu'il en pensait. En fait, c'était son pantalon à peine baissé qui donnait une sensation de va-vite. Mais je m'en fichais. J'allai soudainement m'asseoir contre son membre plus qu'énorme, et je poussai un terrible cri alors qu'il entrait en moi. Littéralement, cette fois, c'était différent. Toutes les sensations étaient amplifiées. Je commençai à agiter le bassin afin de le sentir se mouvoir en moi. Il me fixait, ne sachant visiblement pas quoi faire dans cette position. Mes mains allèrent donc chercher les siennes afin de les poser contre mes hanches. Puis, il saisit son rôle.


- Par en arrière Kaleb, chuchotais-je après quelques minutes de gémissements dans cette position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie parfaite - Kaleb (reprise)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie parfaite - Kaleb (reprise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne reprise pour les pauvres écoliers...
» i need dollars! - ft Kaleb
» Si la vie était parfaite, le bonheur n'existerait pas ... Tahanie ✞ {Finie}
» Je ne veut pas d'une vie parfaite, je veut une vie heureuse
» Ryu Tae Oh ♨« Je ne veux pas d'une vie parfaite, je veux une vie heureuse. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume d'Émeraude :: Château :: Ailes des chevaliers-
Sauter vers: