Les Chevaliers d'Émeraude

Les Chevaliers d'Émeraude, troisième génération
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thalissa

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Dim 17 Avr - 17:51

Il me regardait vraiment avec envie. C'était affreusement déplacé. Il ne savait pas qui j'étais, c'était évident. Ou alors oui, il le savait et ça l'excitait au plus haut point de violer une petite princesse toujours vierge. Il n'avait pas du tout l'air effrayé par mon poignard. Il ne savait pas à quel point je savais m'en servir. Je n'avais pas peur de couper la gorge d'un homme, ça me ferait même plaisir de débarrasser Enkidiev d'un connard. Je pourrais alors réclamer le titre que je voulais, soit chef de l'armée d'Opale. Pourquoi pas? Toutes les femmes ont droit de rêver, même si elles sont une petite princesse opalienne promise à un idiot de prince argentais. Je continuais de reculer, jusqu'à ce que mon dos heurte le mur. Je ne pouvais pas m'éloigner plus de cet étranger qui puait plus que les égouts du château où j'étais née. C'était loin d'être un compliment, je pouvais l'affirmer. J'avais visité l'endroit à plusieurs reprises, afin d'éviter ma mère.


Soudainement, j'entendis les verrous de la porte. Je me retournai donc vivement vers la sortie de la cellule, surprise d'y voir le prince. J'eus envie de lui cracher au visage, mais je me retins. Je n'allais tout de même pas leur donner une véritable raison de m'enfermer. Mon poignard m'échappa alors des mains, voletant jusqu'au Rubéen. Nan mais pour qui se prenait-il avec son air arrogant trop sûr de lui? Je haussai un sourcil, tandis qu'il croisait ses bras et me regardait. Quoi? Il n'avait jamais vu de fille auparavant ? 


Subitement, une puissante lumière m'aveugla. Elle était si forte que je dus me fermer les yeux afin de ne pas être aveuglée. Lorsque je les rouvris, je pus voir qu'une douce lumière blanche entourait le prince. Euh. Sérieusement? Je savais très bien ce que ça signifiait, mais je n'y croyais pas. Pas lui. Impossible. Mais... Je voyais une certaine porte de secours.


Vous êtes princesse ? me demanda-t-il, feignant ne pas y croire. Votre chère maman vous attend en bas.


Eh merde. Elle allait littéralement me tuer. Je préférais grandement le cachot, à bien y repenser. Emmett vint se saisir de mon bras de manière brutale, afin de m'entraîner vers l'extérieur. Je le suivis, ne connaissant pas le château de toute façon. Rapidement, il me mena jusqu'au hall du château, orné de jolies têtes d'animaux. Charmant. Vraiment. Nan. Pas du tout. J'eus à peine le temps de descendre la dernière marche que ma mère m'arracha du prince afin de me serrer contre elle. 


Thalissa ! Oh ! Par tous les dieux, ne refugue pas comme ça ! dit-elle d'une voix inquiète.


Je grognai quelque peu, tentant de me défaire de son étreinte. Elle était vraiment étouffante, ce n'était pas pour rien que je fuguais merde ! Je tentais de la fuir et de fuir mon destin de merde. 


Bonne chance à son promis, murmura mon goêlier, suffisamment fort pour que je l'entende. 


Je me débattis encore plus férocement dans les bras de ma maternelle afin de lui sauter dessus et de lui faire la peau, mais la reine de Rubis intervint à ma place. Je ne pus m'empêcher de rire intérieurement lorsqu'elle lui dit que je pourrais bien être sa promise. Nan. Pas sa promise. Mais son âme soeur, ça oui. Je me demandais s'il avait vu la même lumière autour de mon être... Probablement pas, vu ses agissements à mon égard. 


C'est alors que ma mère m'entraîna vers l'extérieur. J'écarquillai les yeux en voyant la calèche remplie de tous mes effets personnels. Oh non. Je la repoussai violemment, retournant à l'intérieur de la demeure royale. Il n'était pas question que je parte pour Argent. Jamais je n'allais me marier avec un pur inconnu.


- J'suis pas un jouet ! criais-je à ma mère. Tu peux pas me vendre à qui tu veux.


Je me retournai vers la reine de Rubis, cherchant un certain appui dans ses yeux. Je vis bien cependant qu'elle ne voulait pas se mêler de choses qui ne la regardaient pas. Je jetai un coup d'oeil vers mon âme soeur, qui ne semblait pas plus décidé à m'aider. Je courus donc vers le soldat le plus près, lui arrachant son épée. Je reculai ensuite jusqu'au mur le plus près, afin de ne pas me faire avoir par derrière, et je pointai l'épée vers ma poitrine, prête à la transpercer à tout moment.


Si tu m'envoies à Argent, tu devras m'enterrer quelques heures après, la menaçais-je alors.


Du coin de l'oeil, je vis Emmett tressaillir à mes dires. Je fronçai les sourcils, cherchant à lire ses pensées. Je me heurtai à un puissant mur. Ma mère avait levé la main, afin qu'aucun de ses soldats ne bouge. Elle savait que j'étais capable de mettre fin à mes jours avec cette épée. Je n'hésiterais pas une seule seconde à le faire. 


- J'en suis venue à une conclusion, sifflais-je entre mes dents. Comme une vraie mère ne ferait jamais ça à sa seule et unique fille, eh bien TU N'ES PAS MA MÈRE.


Sur ces paroles, j'enfonçai la pointe de l'épée entre mes deux seins, m'arrachant un cri de douleur. La lame me transperça au complet, alors que je m'effondrais au sol. J'entendis au loin les cris de panique de plusieurs personnes. Pourtant, celui que j'entendais le plus fortement était celui du prince Emmett, qui d'ailleurs se retrouva le premier à mes côtés. À moins que j'hallucinais. 


- Vous êtes prince ? dis-je avec la même arrogance dont il s'était servi plus tôt, simplement, ma voix était beaucoup plus faible. 


Et vous êtes mon âme soeur aurait été quelque chose que j'aurais voulu ajouter. Mais à ce moment précis, je fermai les yeux alors que je sentais l'épée arrachée de ma poitrine. Non. Je ne voulais pas être guérie. Je ne voulais pas aller à Argent. Je voulais qu'on me laisse mourir. C'était mon choix, mon droit. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Jeu 26 Mai - 23:36

La petite princesse se mit à se débattre dans les bras de sa mère, ma réplique venait d'atteindre sa cible. Ma mère me fit remarquer que le promis de cette pauvre fille, aurait pû être moi. JAMAIS! Eww! Non seulement, elle était mon âme soeur, je ne voulais pas être pris avec une folle comme elle. Sa mère, la Reine Aleyna, entraîna la malautrue dehors, simplement pour me moquer, je la suivis. Comme je m'y attendais, la princesse se mit à hurler qu'elle n'était pas un jouet, en voyant ses effets personnels dans la calèche. Thalissa me lança un regard, mais je me contentai de rester accoter sur un pilier. Elle courut vers l'un des gardes vola son épée et se recula contre un mur, retournant la lame vers elle.


- Si tu m'envois à Argent, tu devras m'enterrer quelques heures après, grogna Thalissa.


Oh là, on se calme! Je ne pus m'empêcher de trembler à ses paroles. Elle était folle! Toute la cour était en émoi, les soldats d'Opale voulaient se lancer sur leur princesse, mais la Reine les arrêta d'un geste. Cette folle souffla quelque chose à sa mère, avant de planter la lame entre ses seins. Je ne pus m'empêcher de hurler, alors que je me lançais vers elle.


- Vous êtes prince? demanda-t-elle, baveuse.


Thalissa semblait vouloir dire autre chose, mais ferma les yeux. J'arrachai l'épée de la poitrine de mon âme soeur, en soupirant. Quelle pauvre folle! J'illuminai mes paumes d'une lumière blanche et les plaçai sur la poitrine de la princesse. Pendant que je refermais sa plaie, je lançai un regard mauvais à la Reine.


- Vous devriez l'enfermer, votre fille est complétement sautée, dis-je, d'un ton dur.


Lorsque la pauvre princesse ouvrit les yeux, je baissai les miens sur elle. Dans ce moment, elle était belle, un peu effrayée et presque... douce. Je restai à genoux et la hissai dans mes bras, la serrant contre ma poitrine.


- Le suicide n'est pas une option, vous êtes une couarde, dis-je. Le Prince d'Argent est un chic type, malgré son homosexualité, il ne partagera jamais votre couche et vous aurez le droit de vous faire aimer d'un autre. Votre réaction est enfantine. Je relevai un regard sur la mère. Vous resterez à Rubis, afin de guérir.


Sur ces mots, je me relevai et me dirigeai vers l'intérieur du château. Je grimpai l'escalier vers l'étage royal, trouvai une chambre de libre, y entrai et déposai Thalissa sur le lit. Je repoussai les couvertures, avant de les rabattre sur son petit corps. J'eus un petit sourire doux.


- Reposez-vous, dis-je, plus doucement. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalissa

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Jeu 7 Juil - 14:46

Où étais-je? Je n'en avais pas la moindre idée. J'avais la nette impression de flotter dans le néant total. Au loin, je pouvais entendre des voix. Mais je ne pouvais pas comprendre ce qu'elles disaient. Je n'avais plus mal. Cette douleur que je ressentais dans ma poitrine quelques minutes auparavant était maintenant disparue. J'étais bien, j'étais sereine. Toutes mes inquiétudes n'étaient plus. Le prince d'Argent? C'était du passé. Les caprices de ma mère? C'était exactement la même chose. Toutes des choses qui se mettaient au travers mon chemin. Qui m'empêchaient de vivre comme bon me semblait. Je n'avais jamais voulu être une princesse. Je n'avais jamais demandé cette vie. Alors pourquoi m'y forçait-on? Je pouvais très bien régner et être une guerrière. Mais ma mère ne voulait pas. Elle ne m'avait jamais empêché d'apprendre à me battre, après tout, je devais savoir me défendre. Mais jamais je n'avais pu vivre la vie d'un soldat.


Soudainement, je me sentis absorbée vers le sol. Je poussai un puissant cri sous ses sensations vertigineuses. J'ouvris nettement les yeux lorsque je sentis les pierres froides d'un plancher. Je vis alors le visage du prince Emmett, et je dus me retenir pour ne pas pousser de juron. S'il était là, et que je pouvais le voir d'aussi près, c'était que je n'étais pas morte. Je fus surprise lorsque le prince m'attira dans ses bras afin de me serrer contre lui. Je me sentais si petite et sans défense ainsi...


- Le suicide n'est pas une option, vous êtes une couarde, me dit le prince Rubéen au creux de l'oreille. Le prince d'Argent est un chic type, malgré son homosexualité. Il ne partagera jamais votre couche et vous aurez droit de vous faire aimer d'un autre. Votre réaction est enfantine. Vous resterez à Rubis, afin de guérir. 


Je ne dis rien, n'ayant pas vraiment la force de parler pour le moment. Emmett se releva alors, me gardant dans ses bras. Je me sentis soudainement bien en sécurité, ainsi contre son torse. Je ne croyais pas que cela respectait le protocole, mais il semblait s'en foutre complètement. Je jetai un dernier regard à ma mère. Je voyais bien que les larmes avaient profondément coulé de ses yeux. Je ne lui dis absolument rien. Je me contentai de fermer les yeux et d'attendre que le prince me dépose quelque part. 


Après quelques minutes de trajet, je me sentis déposée contre un matelas de plumes plutôt confortable. J'ouvris alors les yeux, au moment même où Emmett me recouvrait de couvertures.


- Reposez-vous, me chanta-t-il d'une voix étonnement douce.


Je me saisis brusquement de sa main, afin qu'il ne parte pas. Je plongeai un regard beaucoup plus sérieux dans le sien.


- Je ne peux pas aller à Argent, résonnais-je. Emerick régnera sur Argent. Je suis la seule héritière du trône d'Opale. Je dois rester dans mon royaume et un prince doit venir me rejoindre.


Mon voyage dans le néant m'avait fait réaliser ce détail. Je devais être reine à Opale, et nulle part ailleurs sur ce continent.


- Restez avec moi, lui soufflais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Sam 13 Aoû - 22:16

Je devais sortir de cette foutue chambre, avant de faire une bêtise! Comme je me levais et partais, la petite main de l'opalienne se saisit fermement de la mienne. Elle faisait exprès ou quoi?! Je me retournai vers elle et Thalissa plongea un regard sérieux dans le mien.


- Je ne peux pas aller à Argent, dit-elle. Emerick régnera sur Argent. Je suis la seule héritière du trône d'Opale. Je dois rester dans mon Royaume et un prince doit venir me rejoindre.


Oh non, non merci! Déjà que je devais accepter le fait d'être le troisième en ligne pour la couronne de Rubis, je n'allais pas alourdir ma vie avec le trône d'Opale. De plus, je n'avais pas envie d'être Roi, je voulais une vie simple, en tant que prince, rien de plus!


- Restez avec moi, souffla la princesse.


Trop brusquement, je tirai sur ma main, me libérant de l'emprise de Thalissa. Je regrettai immédiatement mon geste, car loin de moi, l'idée de la blesser. Je secouai la tête, un regard désolé plongé dans le sien. Je restai tout de même assis près d'elle.


- Je ne veux pas être Roi, je n'ai jamais voulu être Roi, dis-je tout bas. Je n'ai pas la patience, pour cela. De plus, votre mère pourrait très bien avoir un autre enfant et lui donner la couronne. Non?


Ma main alla dégager son visage, caressant doucement ses joues. La lumière des Dieux recommençait à m'aveugler, je plissai les yeux. Je voyais bien que ma réponse ne lui plaisait pas. Je baissai le regard, un peu honteux. Je poussai un soupir.


- Je vais cesser de faire comme je ne la voyais pas, mais vous êtes entourée de la lumière des âmes soeur, dis-je.


Un peu mal dans ma peau, je me levai et me dirigeai vers la porte, laissant entrer une petite armée de servantes. Ces dernières redressèrent la jeune princesse dans le lit, avant de lui apporter une tasse de thé. Je me retirai sur le balcon, pensif. Pourquoi fallait-il que les Dieux m'envoient une âme soeur aussi compléquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalissa

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Lun 19 Sep - 11:29

Je ne savais pas comment agir en sa présence. Devais-je agir comme une princesse, ce que je détestais par dessus-tout, où alors devais-je être simplement moi-même? Lorsqu'il était près de moi, je remettais absolument tout en question. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression qu'il était la solution à mon mariage arrangé. Que grâce à lui, je pourrais ne pas marier ce stupide prince argentais. Je ne le connaissais pas, et je ne voulais pas le connaître. Je savais simplement qu'il alignait conquêtes après conquêtes, et je ne souhaitais pas partager la couche de cet homme. En fait, je ne souhaitais partager la couche de personne pour ce moment. Je voulais simplement qu'Emmett me comprenne et qu'il m'appuie. Je voulais qu'il m'aide à faire comprendre à ma mère que ça ne se faisait pas que d'envoyer son unique fille dans un pays de malheurs. Devais-je coucher avec lui pour obtenir cela?


J'écarquillai les yeux lorsqu'il retira sa main de la mienne. Je savais bien qu'il ne m'appréciait pas, mais au point d'agir de la sorte avec moi? Mon regard se renfrogna aussitôt alors que lui, il restait à mes côtés. Je voyais bien qu'il regrettait sa réaction, mais il n'avait qu'à penser à son geste avant. Je détestais les gens comme lui. Je détestais les gens qui prenaient tout pour acquis. 


- Je ne veux pas être roi, je n'ai jamais voulu être roi, commença-t-il alors en guise d'excuses. Je n'ai pas la patience, pour cela. De plus, votre mère pourrait très bien avoir un autre enfant et lui donner la couronne. Non?


Je haussai un sourcil, incrédule. Ma mère était veuve et n'avait aucunement l'intention de se remarier. Elle aussi trouvait que le sort des femmes à Opale était misérable, et si elle se mariait, elle redonnait le pouvoir aux hommes et rien ne pourrait changer. Et si elle avait un enfant hors mariage, je restais l'héritière du trône, car cet enfant ne serait aucunement légitime. Et de toute façon, je ne souhaitais pas être reine non plus. Je n'avais jamais demandé à naître princesse. J'aurais aimé mieux naître une enfant de la terre, afin de pouvoir cultiver les champs et chasser le gibier. 


- Je vais cesser de faire comme si je ne la voyais pas, dit soudainement le Rubéen. Mais vous êtes entourée de la lumière des âmes soeurs.


Je haussai un sourcil, légèrement surprise. J'avais toujours cru que cette histoire d'âmes soeurs était une invention des Chevaliers d'Émeraude afin de se rendre intéressants. J'étais tellement surprise par sa déclaration que je ne tentais même pas de le retenir lorsqu'il quitta les lieux. Je sursautai vivement alors que la porte s'ouvrait sur quelques servantes. En quelques minutes à peine j'étais assise confortablement dans le lit, tasse de thé à la main. Elles me firent ensuite une révérence avant de quitter l'endroit. 


Puisque je ne me sentais pas faible, j'osai me lever lentement. Les dames avaient changé mes vêtements pour une petite nuisette de nuit bien courte et très ajustée. Mais je n'étais pas gênée de mon corps. Je vis qu'Emmett était sur le balcon. J'allai donc le rejoindre, portant la petite tasse à mes lèvres afin de boire une petite gorgée.


- Et vous n'avez pas envie de sauver votre âme soeur? demandais-je alors.


Je vis aussitôt que ma question ne le mettait pas à l'aise. Il n'osait même pas tourner son regard dans le mien. Je laissai donc tomber ma tasse au sol, qui éclata en mille miettes. Je forçai le prince à me faire face, plongeant un regard sévère au creux du sien, toujours désolé.


- Si tu veux pas m'aider, c'est ta décision, dis-je en le tutoyant soudainement. Mais viendra un jour où ton corps réclamera le mien. C'est inévitable. Et ce jour-là, il sera trop tard. Ton aide ne me sera plus d'aucune utilité, puisque je serai déjà dans un enfer, et probablement morte. 


Silence total de sa part...


- De toute façon personne ne m'aime, soufflais-je agressivement.


Je me retournai vivement, serrant mes poings. Je pris une grande inspiration, tentant de me trouver un certain courage que je ne possédais pas nécessairement. Puis, mes mains allèrent à la base de ma nuisette. Je sentais le regard d'Emmett sur moi. J'avais réussi à avoir son attention. Je la retirai avec lenteur, puis je lui fis de nouveau face. 


- Aide moi, râlais-je en me saisissant de sa main afin de l'attirer lentement jusque dans mon lit.


Je réussis à m'y coucher et à l'entraîner par-dessus moi. Maintenant, s'il le voulait, j'étais totalement à sa merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Sam 14 Jan - 23:50

Toute ma vie, on m'avait dit « Filipp sera Roi, si Filipp abdique ce sera Julian et si ce dernier abdique, ce sera toi...» . Je n'avais jamais posé d'opposition à cette remarque. Je ne voulais pas régner. Cela voulait dire, marier quelqu'un que je n'aimais pas, faire des héritiers et prendre des décisions sur des questions trop sérieuses. Je ne voulais pas de ces responsabilités. Je voulais être prince, marier une femme que j'aime et vivre heureux. Rien de compliqué.


Accoudé au balcon, je regardais l'horizon, pensant à ma vie si parfaite, qui venait d'être renversée par cette princesse extrêmement rebelle. J'entendis la porte s'ouvrir sur une armée de servantes, qui vinrent s'occuper de Thalissa. Je restai dehors, préférant ne pas me mêler de leur affaires. Je ne sentis pas l'énergie de la princesse près de moi, je fis donc le saut en la voyant à mon côté. Elle ne portait qu'une légère robe de nuit très courte. Normalement, je me serais empressée d'essayer de la séduire, mais après ce dont j'ai été témoin, plus tôt, je n'avais pas du tout envie de cela. Thalissa prit une gorgée de thé.


- Et vous n'avez pas envie de sauver votre âme soeur? demanda la princesse.


Je baissai la tête, afin d'éviter son regard perçant. Cette question me mystifiait, jamais je n'avais voulu rencontrer mon âme soeur et maintenant que je l'avais devant moi, je ne pouvais m'empêcher de l'aimer. Je ne voulais pas ressentir cela. Le son de la porcelaine se brisa sur le sol, me fit lever la tête, comme la princesse d'Opale me forçait à la regarder. Elle plongea un regard mauvais dans le mien.


- Si tu veux pas m'aider, c'est ta décision, lança-t-elle. Mais viendra un jour où ton corps réclamera le mien. C'est inévitable. Et ce jour-là, il sera trop tard. Ton aide ne me sera plus d'aucune utilité, puisque je serai déjà dans un enfer, et probablement morte.


Si elle mourrait, ce serait par ma faute. Mais je ne voulais pas être Roi, l'idée de régner me répugnait tellement, que je serais prêt à m'engager dans l'armée d'Émeraude. Je restai muet, le regard brisé. Étais-je prêt à laisser une femme mourrir, pour que je puisse vivre la vie que je voulais?


- De toute façon personne m'aime, grogna Thalissa.


La princesse se retourna, me faisant dos. Je l'entendis prendre une grande inspiration. J'étais couard. Je ne pouvais pas laisser se faire du mal, je ne voulais quand même pas créer une guerre entre Opale et Rubis. Mon regard était posé sur son dos. Je vis ses mains agripper la base de sa nuisette. Thalissa retira le petit vêtement, avant de se retourner vers moi.


- Aid
e-moi, souffla la belle, en prenant ma main dans la sienne et m'attira vers son lit.


Machinalement, je la laissai m'attirer sur le matelas, par-dessus elle. Mon regard n'avait pas regarder son corps, il était plongé dans les yeux de la princesse. Je secouai la tête, avant de me laisser tomber sur le côté. Oui, un jour viendrait où mon corps ne voudrait que le sien, ce jour était venu. Mais, je n'allais pas m'abaisser à ce jeux. Je me redressai et replongeai mon regard dans le sien, une lueur de colère y brillant.


- Je ne suis pas un gigolo, dis-je violemment. Je ne suis pas manipulable. Vous voulez mon aide, vous l'aurez. Simplement parce que je ne peux vivre avec votre mort sur ma conscience.


Je me relevai, marchai jusqu'à la nuisette, la ramassai et revins vers la belle. Je lui tendis et me retournai vers le balcon. Je levai mon regard au ciel, qu'est-ce que mon frère ferait? Qu'est-ce que mon père ferait? Je ne faisais rien de bien, j'étais le fils benjamin. Je me retournai vers la chambre, marchai vers le lit, retirai mon anneau de famille et me mis à genoux.


- Thalissa d'Opale, je ne vous connais pas, je ne sais pas si je vous aime, mais je veux que vous m'épousiez, dis-je, tendu. Je ne pourrais vivre avec votre mort sur ma conscience.


Mon regard ne quittait pas le sien, mon coeur se débattait dans ma poitrine. C'était la seule aide que je pouvais lui procurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalissa

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Sam 3 Juin - 21:37

Je voyais bien qu'il ne me désirait pas. Ce n'était pas difficile à voir. Il me fixait, et décidément, il n'y avait absolument aucune envie dans son regard. Il semblait y avoir que du dégoût. Bien sûr que je le répugnais. Je voulais le forcer à se marier avec moi. Mais bon, c'était ça dans les familles royales. On ne choisissait pas qui on voulait épouser... Du moins, lorsqu'on était l'aîné de la famille ou une femme. Pour Emmett, c'était différent, mais je gâchais tout cela. J'étais égoïste, je le savais bien. Je l'avais toujours été. En tant que femme à Opale, je n'avais guère le choix d'être comme ça, sinon, je me faisais piler sur les pieds. 


Le prince rubéen se laissa tomber sur le côté, ce qui me fit monter les larmes aux yeux. Je savais bien que je n'étais pas la plus belle, mais c'était tout de même insultant de se faire refuser ainsi. J'avais l'impression qu'on ne me respectait pas du tout. Il me fixait de nouveau, mais je ne voulais pas le regarder. Je ne voulais pas lui montrer que son attitude me faisait de la peine. 


- Je ne suis pas un gigolo, me dit-il avec violence. Je ne suis pas manipulable. Vous voulez mon aide, vous l'aurez. Simplement, parce que je ne peux vivre avec votre mort sur ma conscience.


Je fronçai les sourcils, alors que le prince se relevait. Je ne voulais pas de son aide pour ça, je voulais de son aide parce que je voulais qu'il veule m'aider. Bon, tout ça était sans doute compliqué, mais je voulais qu'il m'aide parce qu'il tenait à moi. On était âme soeur, non? Il se devait de m'aider, même si pour l'instant il ne m'appréciait pas. Il me donna ma nuisette, que j'enfilai aussitôt, les joues rosies de honte. J'étais prête à lui donner ma virginité, là, maintenant, et il la refusait ? C'était plus que gênant. 


Il revint de nouveau vers moi, et mis un genou à terre. Je le fixais, ne comprenant pas ce qu'il faisait. 


- Thalissa d'Opale, je ne vous connais pas, je ne sais pas si je vous aime, mais je veux que vous m'épousiez, dit-il d'un ton qui ne semblait pas lui plaire. Je ne pourrais vivre avec votre mort sur ma conscience. 


Je tentai de me lever avec quelque peu de dignité. Je n'avais pas la décence d'une dame, même si ma mère avait passé sa vie à essayer de faire de moi une princesse. Je n'en étais pas une. J'ajustai ma nuisette, avant d'aider Emmett à se relever. 


- Avec plaisir, répondis-je. 


Je lui tendis ma main gauche, afin qu'il glisse l'anneau à mon annulaire. Maintenant, j'avais peur de la suite. Comment nous marier ? Des fiançailles ne représentaient rien si elles n'étaient pas officialisées par le roi du royaume. Nous devions aller voir le roi Filipp afin qu'il autorise notre union et que nous puissions nous marier dans le dos de ma mère.


- Un plan en tête, futur mari? demandais-je, les yeux pétillants d'aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 14/04/2016

MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   Lun 5 Juin - 18:21

Le Prince Emmett de Rubis fiancé... Ce serait une immense surprise pour tout les gens de mon Royaume et surtout de mon entourage. Je n'étais pas le genre à me caser, j'aimais la chasse, les plaisirs de la chair, la gastronomie et le bon vin. J'étais un bon vivant. J'étais un soldat et n'avais aucune envie de régner sur un royaume. Mais l'idée de vivre avec le suicide d'une pauvre princesse, me rendait malade.



Thalissa se releva, sans la grâce des princesses de ce continent, mais je les trouvais toutes un peu trop coincées, contrairement à mon âme soeur. Elle replaça sa robe de nuit, avant de me tendre une main, pour m'aider à me relever.



- Avec plaisir, répondis la princesse d'Opale.



Je n'avais pas vraiment de plaisir, je me sentais un peu emprisonné. Thalissa me tendit sa petite main, alors que je passais mon anneau à son annulaire. La suite me rendait malade, j'allais devoir me marier et devenir un Roi... J'allais devoir demander à mon frère d'accepter notre union et éventuellement de nous marier.



- Un plan en tête, futur mari? demanda ma fiancée.



Futur mari... La bile me remonta dans la gorge, alors que mon regard s'était perdu sur le mur. Moi, le célibataire en série de la famille, était fiancé. Ce n'était pas ce que je voulais, je voulais vivre ma vie selon MES conditions. Je finis par baisser le regard sur Thalissa, je haussai les épaules. Je ne savais plus quoi faire.



- Je sais pas trop, soupirai-je.



Je bloquai mes pensées à mes soeurs et frère. J'étais perdu et je ne voulais pas qu'on me saute dessus pour me demander de m'aider. Je passai une main nerveuse dans mes cheveux, je n'avais jamais écouter lors de nos classes sur les usages de la cour.



- Devrions-nous aller voir mon frère? demandais-je. Une chose est sûre, votre mère doit être au courant et être à la cérémonie.



Je devais mettre mes conditions, si je voulais garder un brin de liberté. Je voulais la connaître avant de l'épouser et tomber amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expédition royale - Emmett&Aleyna (reprise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude :: Enkidiev :: Royaume de Rubis-
Sauter vers: